La table de Marseille

Au pied d’un immeuble Haussmannien du vieux port, le soleil dans le dos, un tapis bleu nous indique discrètement l’accès.

Un homme en 3 pièces bleu nous accueille aimablement. Nous prenons l’escalier qui nous amène jusqu’à la plus belle table napper de blanc et dressée simplement. La décoration intérieure élégante et raffinée est invisible tant la vue à 180° sur la grande roue et la bonne mère est exceptionnelle. Nous nous installons pour un déjeuner annoncé en 3 services par le sourire d’une ravissante femme en bleu. 

Tout semble être maîtrisé.

La proposition de l’accord mets et vins nous parait indispensable, notre conversation commence après avoir scruté soigneusement la beauté de l’espace qui nous accueille. Une série d’amuses bouches se posent devant nous dans un écrin garni d’objets méditerranéens et sont décrit de façon sûre et précis avec un nouveau sourire toujours vêtu de bleu.  Ces quatre délicates et minuscules choses attendent. Visuellement, c’est très réussi mais lorsque la subtilité des saveurs se fait sentir, la conversation s’interrompt laissant place à nos sourire. La justesse et l’équilibre sont là, craquant et légèrement acidulé puis une transformation s’opère en une dizaine de secondes pour donner un surprenant piquant.

Nous n’en sommes qu’à l’amuses bouches…

L’entrée, le plat et le dessert sont à la hauteur de cette extravagante première partie. Le chef s’adaptera à mon amoureuse qui souhaitait une modification sur son dessert. La transformation sera exquise et réalisée en une fraction de seconde. Ravie de cet instant de pure bonheur, TheMust.fr recommande cette table dans ces moindres détails.

Une Table du Sud –  2 Quai du Port, 13002 Marseille – Téléphone: (+33) 04 91 90 63 53

Vino Vero à Venise

Ce bar à vins, situé au cœur du quartier plus calme Cannaregio, sort des sentiers battus, une pépite vénitienne ou les vins sont très sympas et naturels en plus. De 3€ à 4,5€ pour les rouges de l’ardoise. Les tauliers sont au top et la clientèle mixent vénitiens et touristes (comme nous ce soir là). Des genres de tapas sur tartines de Bacalao ou assiette de Mortadelle font bien le taf pour l’apéro. , au nord de Venise. Ce quartier est très familiale, on s’y sent comme à la maison avec l’eau en plus…

Vino Vero – Fondamenta della Misericordia – Cannaregio 2497 – 30121 Venezia

image6

Le Mans Classic, la terre promise

Ford GT40 1965 - Pilote LYNN GBR

Si l’automobile était une religion, Le Mans Classic en serait sans aucun doute la terre promise. Cet évènement a lieu tous les deux ans depuis 2002 et rassemble une sélection de voitures et de pilotes qui ont écrit la légende de la plus célèbre course au monde : les 24 Heures du Mans.

Aujourd’hui, c’est plus de 110000 spectateurs, 490 concurrents autour de six plateaux de course (de 1923 à 1981) et 8500 voitures représentant 180 clubs et 60 marques qui se retrouvent au Mans pour célébrer la passion de la compétition automobile. Les modèles retenus sont ceux qui ont participé aux 24 Heures du Mans entre 1923 et 1981. La priorité est donnée aux voitures qui ont couru l’épreuve à l’époque. Les competiteurs s’affrontent sur deux courses de 45 minutes, une de jour et une de nuit. Nombreux sont les pilotes engagés dans cette 8ème édition du Mans Classic à avoir participé aux 24 Heures du Mans. Pour certains d’entre eux, cette fantastique aventure sportive et technique a été couronnée de succès.

ASTON MARTIN DB2 Lightweight 1951
ASTON MARTIN DB2 Lightweight 1951 © TheMust

Groupe C SPICE SE90 GTP 1990 - Pilote TANDY Steve
Groupe C SPICE SE90 GTP 1990 – Pilote Steve Tandy © TheMust

PORSCHE 718 - RS60 1960
PORSCHE 718 – RS60 1960 © TheMust

Entre chaque changement de plateau, le partenaire BMW propose des baptêmes sur les nouvelles séries M3 et M4. La découverte du circuit et ces mythiques virages aux côtés d’un pilote expérimenté, ça donne envie !

AUSTIN HEALEY 100 M 1955
AUSTIN HEALEY 100 M 1955 © TheMust

Les paddocks

Dans le paddock, on prépare, on peaufine ses réglages, on change un joint de culasse ou on récupère. L’agitation des écuries est très impressionnante, on est véritablement immergé dans la course :
– Tiens, toi là !
– Moi ?
– Oui toi, tu peux me passer la clef de 12 à tes pieds stp ?
Le bruit des rugissements de moteur sonne comme une symphonie. L’odeur d’essence et les fumées d’échappement sont bien loin de nos préoccupations écologiques quotidiennes. Vous êtes dans le passé et ça fait du bien.

Les passionnés, les clubs de marque et multimarques sont les gardiens du patrimoine automobile historique et on leur fait la part belle au Mans Classic. Sont admis à l’Espace Clubs, les voitures d’avant 1966 dans un état  irréprochable, ainsi que quelques modèles plus récents.

Talbot
L’espace Clubs recèle de véritables joyaux, ici une Talbot © TheMust

Vente aux enchères Artcurial

Parmis les 115 lots présentés sous le marteau de Maître Hervé Poulain :
1961 Ferrari 250 GT – Berlinetta châssis court #2917GT
1947 Delage D6 3.0L Grand Prix – Estimation : 1 200 000 – 1 400 000 €
1977 Porsche 935 – Estimation : 1 100 000 – 1 500 000 €
1967 Ferrari 330 GTS – Estimation : 1 700 000 – 1 900 000 €
1961 Mercedes-Benz 300 SL Roadster – Estimation : 700 000 – 1 100 000 €

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La Mare aux Oiseaux

La Mare aux Oiseaux

Éric au pays des merveilles. Ce chef étoilé officie depuis 2005 au cœur du marais de Brière en Loire-Atlantique à quelques minutes de La Baule. Il y a construit sa Mare aux oiseaux où il nous invite a voyager dans son univers, découvrir sa sensibilité et son amour de la vie. L’expérience y est globale, unique et complètement envoutante.

Nature

L’aventure commence en visitant le marais ; louez une petite embarcation et suivez vos envies au travers des canaux labyrinthiques qui s’offrent à vous. Cette nature abondante appelle à la réflexion et force à l’introspection. Ce sas de décompression vous permettra d’arriver à La Mare aux Oiseaux dans les meilleures conditions et pouvoir y ressentir le lieu et l’émotion qui en ressort. Située sur l’île Fedrun, rue du chef de l’île, ça ne s’invente pas, la Mare aux Oiseaux est inondée de cette nature verdoyante.

La Mare aux Oiseaux - Marais de Brière
Le Marais de Brière en Loire Atlantique © Stéphane Adam

La Mare aux Oiseaux
© Olivier Marie

Restaurant

Direction le salon des cages pour un apéritif, parce que c’est ici que tout commence, comme cela a été le cas pour Eric, le 1er avril 1995. Cette pièce située au cœur de la chaumière historique a vu naître les rêves de Mare aux Oiseaux, qui accueillait à ses débuts une trentaine de couverts. Aujourd’hui l’endroit est cosy et invite au repos de l’âme, tranquillement installé devant la cheminée avec un verre, une tasse ou un livre à la main.

Le restaurant composé comme un triptyque se dévoile tel un cube de verre habillé de tentures de soie sauvage, ou encore en boudoir cosy et pour finir en véranda ouverte sur le jardin. Dans le prolongement, la terrasse et le salon d’extérieur pour les moments de partage estivaux. Au retour, cédez à la tentation en jetant un coup d’œil en cuisine par le hublot ou poussant la porte, car ici ça n’est pas interdit !

Un seul mot d’ordre : l’évasion. La décoration du lieu transporte ses visiteurs entre meubles chinés et contemporains, objets d’art et œuvres picturales. Un bel éclectisme où les souvenirs de voyages autour du monde du maître de maison s’amusent à créer un contraste permanent entre les racines et demain. Vous voilà ici et maintenant., vous avez déjà oublié le temps qui passe.

L’ambiance en cuisine est studieuse mais Éric à réussi à créer une famille ou la complicité, la créativité et la bienveillance vivent en harmonie. Éric Guerin est accessible, agréable, souriant et se laisse volontiers entreprendre à refaire le monde après son service dans l’un des petits salons qui invitent à saisir les bons moments.

« Je ne cherche pas à faire dans le démonstratif ou à suivre la tendance. Je laisse juste l’envie guider le geste, parce que pour moi c’est là que se situe la magie de la cuisine ».

Éric Guerin en cuisine © Stéphane Adam

Hôtel

Pouvoir se poser, dormir, se réveiller, vivre, sentir, bouger, prendre le temps d’humer les odeurs, de voir les couleurs, d’entendre les oiseaux, sont autant de détails qui ont leur importance pour comprendre le message d’Eric Guerin que la maison va transmettre au visiteur. 6 chambres dans le bâtiment principal, dont 3 dans la partie historique du bâtiment, version cosy chic, à l’abri du chaume, puis en face, un cocon, équipé pour les personnes à mobilité réduite ou les adeptes de l’indépendance, avec sa terrasse privative ombragée par une pergola recouverte de glycine.

Traversons le jardin pour se retrouver en bordure du marais, juste au bord de l’eau, où se cachent 3 chambres, dans une cabane sur pilotis, évoquant ces lodges suspendus au rythme de la nature et des couchers de soleil sur la savane. À 100m d’ici, un autre jardin celui du Clos du Rouge Gorge, où l’on pousse un portillon de bois pour s’aventurer entre les petites maisons à tête de chaume qui abritent 3 suites, 2 duplex et l’espace bien-être.

On est ici à la fois ailleurs et très vite chez soi, chaque chambre est différente, une baignoire en silex de trois tonnes et demi arrivée d’Indonésie, une porte qui s’ouvre en transparence sur la douche comme un souvenir de Cochin, une vieille gravure de Léon Danchin qui rappelle que l’on est en terre de chasse, ou les suites sur deux étages qui prennent des allures de petits appartements privés.

SPA

En suivant le sentier qui baguenaude entre les 5 suites, une verrière lumineuse qui abrite un jacuzzi de 7 places s’élève. Un bien bel écrin qui s’ouvre sur une nature luxuriante qui court jusqu’à une jetée privative donnant sur les marais de Brière. Cet espace bien-être ne joue pas les spas de luxe. Ici on privilégie la détente, le calme et la volupté, sans artifices. Un passage dans le sauna ou une sieste sur la terrasse ensoleillée sont autant de phases de décompression.

La Mare aux Oiseaux
L’espace détente Jacuzzi 7 places et terrasse ensoleillée © Stéphane Adam

Le livre d’Éric Guerin Migrations : Voyages, émotions, cuisine

La Mare aux Oiseaux

223 rue du chef de l’île Fedrun – 44720 Saint-Joachim
30 minutes de La Baule


Réservation au 02 40 88 53 01

Lire aussi l’article sur le restaurant d’Éric Guerin, Le jardin de plumes à Giverny sur le site des Boomeuses.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Canard & Champagne

Canard Champagne © Stéphane Adam

TheMust fait un flashback de 198 ans, c’est ce qui nous sépare de François Marquis lorsqu’il ouvrait sa chocolaterie. C’est en ces lieux que l’on peut déguster l’un des meilleurs magret de canard de la capitale accompagné d’une belle carte de champagnes.

L’idée du concept est venu d’un constat émanant de questions très simples : quel est le plat préféré des Français ? quelle est la boisson préférée des Français ? Je vous le donne en mille !

Niché en plein cœur du passage des Panoramas à Paris, les 3 associés ont transformé l’espace en mêlant un design ultra moderne qui s’intègre parfaitement dans cette ancienne institution classée et protégée au patrimoine de la ville de Paris, c’est vraiment très réussi. Mais s’il n’y avait que l’écrin, non ! Dans l’assiette, les très bons produits du sud-ouest sélectionnés et préparés avec soin feront le bonheur de vos petites papilles. Une énorme photographie murale fait référence au grand restaurant, Le Septime, tiré du film éponyme avec Louis de Funès en directeur d’établissement très pointilleux. La carte des champagnes est sans limite (si ce n’est celle du porte monnaie) pour la plus douce des ivresses. Les luminaires en applique Artemide et les suspensions Tom Dixon sont du plus bel effet. L’association du bois clair et de l’acier noir mat est très réussie. Je vous laisse découvrir cette pépite rondement mené par le sourire de Jeff en salle.

Canard Champagne © Stéphane Adam
Salle principale – Appliques Artemide
 © Stéphane Adam – stephane-adam.com photographe d’architecture

Canard & Champagne
L’entrée donnant sur la salle de restaurant – Luminaires en suspension Tom Dixon
© Stéphane Adam Photographe

Canard Champagne © Stéphane Adam
Le fameux magret © Stéphane Adam – stephane-adam.com photographe culinaire

Canard Champagne © Stéphane Adam
Le bar © Stéphane Adam – stephane-adam.com photographe d’architecture

Canard Champagne

Du mardi au samedi de midi à minuit
8 euros, c’est le prix de la coupe de Champagne chez Canard & Champagne

26 euros, c’est le prix d’un menu soir… avec du foie gras !
Le site ici

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

The Lion Restaurant, l’art de recevoir

L’effet est surprenant, plusieurs dizaines d’œuvres magistrales sont exposées sur les murs.

Basquiat côtoie des photographies en noir et blanc des archives du Daily News. Des huiles du XVIIe siècle font face à une simple ligne noire sur blanc stylisant la silhouette d’un lion. Un portrait d’Andy Warhol par David LaChapelle croise le regard d’une photographie d’un barman du Waverly Inn. Il ne reste plus un centimètre carré d’espace libre.
Le soir venu, le gotha new-yorkais prend un verre au bar en attendant sa table. Les plats sont à l’image de la maison, classiques et créatifs. Les cocktails sont divins.

Pensez à réserver en cliquant ici

The Lion restaurant – 62 West 9th Street – New York, NY 10011, United States – (212) 353-8400 – thelionnyc.com

 


 

Gramercy Park Hotel

À quelques pas de la célèbre 5ème avenue, cet hôtel new-yorkais très atypique se situe au n°2 de la Lexington Avenue.

Conçu par Robert T. Lyons, le Gramercy Park Hotel a ouvert ses portes en 1925. À l’époque, il représentait la haute bohème, où les artistes, aventuriers et bons vivants se réunissaient. Il constitue depuis lors, une des légendes de Manhattan. Son mix de styles, de couleurs, de mobiliers et d’œuvres d’art en font un boutique-hôtel incontournable de la grosse pomme. Son hall d’entrée regroupe quelques unes des plus belles œuvres modernes : Andy Warhol, Damien Hirst, Keith Haring ou encore Julian Schnabel. Un détour s’impose par sa terrasse exceptionnelle, au dernier étage.

Gramercy Park Hotel NYC – 2 Lexington Avenue – New York, NY 10010, United States – (212) 475-4320 – Site officiel


 

Le Fumoir

Institution parisienne ou américaine ? Voisin direct du Musée du Louvre et de la mairie du 1er arrondissement parisien, ce lieu offre une parenthèse où le temps s’arrête ou ralenti. Jamais lassé, toujours une impression agréablement feutrée. 

C’est au cœur de Paris au rez-de-chaussée d’un bel immeuble haussmannien dans un vaste espace, boisé, tamisé et chaleureux que le Fumoir ouvre ses portes de 11h à 2h du matin. L’endroit est idéal en toutes circonstances : déjeuner d’affaire, tea time, après-midi de lecture, afterwork ou dîner en amoureux, on trouve toujours une bonne raison pour s’asseoir au Fumoir. Le cadre intérieur est à la fois chic mais simple ; du bois, des dorures et de grands rideaux cossus habillent le lieu. La clientèle est assez éclectique parfois people mais souvent chic également. Un de ces lieux qui nous rappelle pourquoi Paris est si belle.

Terrasse du Fumoir

Déjeuner

La meilleure table sera choisie devant l’une des immenses fenêtres donnant sur l’extérieur. Henrik Andersson, le chef de cuisine propose une cuisine saine et créative aux influences scandinaves. Une nouvelle carte est proposée chaque semaine pour le déjeuner et le dîner. Poisson du jour et plats végétariens sont proposés tous les jours de la semaine. Attention, lorsque l’on passe la porte du Fumoir on ne sait jamais quand on en ressort, le temps y passe très vite.

Le soir, une autre atmosphère

Au bar, une musique jazzy officie en trame de fond, ambiance : talons hauts, chemises blanches et trench tous plus élégants les uns que les autres. Le comptoir du bar a été déniché à Philadelphie. Il était, pendant la prohibition, l’un des comptoirs du Barney’s, le plus célèbre des speakeasies locaux. Lustré par des manches de toute sorte, bootleggers, juges, politiciens… Aujourd’hui, Eric Chartron, le chef barman et son équipe perpétuent la tradition du cocktail de la côte Est des États-Unis.

Chiller ou travailler

Un après-midi à travailler ou à lire au calme de la bibliothèque niché au fond de la grande salle. Vous pouvez emprunter un livre pour le lire sur place, ou l’échanger avec un livre que vous avez déjà lu. Pour ceux qui préfèrent se plonger dans la presse, un certain nombre de quotidiens français et étranger sont à disposition.

Le Fumoir, rue de l’Amiral de Coligny, métro Louvre-Rivoli, Paris 1er. Ouvert de 11h à 2h du matin

Salle de restaurant du Fumoir
Bibliothèque du Fumoir


Le Marea, échappée italienne à New York

New York est tournée vers l’océan…

et c’est toute sa gastronomie qui s’en ressent. Les fruits de mers sont ici appréciés de toutes les façons ; on peut grignoter une langouste sur un coin de table du Chelsea Market ou s’offrir l’expérience d’une grande table étoilée, à l’image du Marea, un restaurant 2 étoiles au Guide Michelin. Avec 57 restaurants étoilés, dont 10 deux étoiles et 5 trois étoiles, dans l’édition 2011 du guide Michelin, New York est au cinquième rang mondial des villes les plus récompensées, mais elle est la reine incontestée de la diversité culinaire.

Son intérieur chaud et boisé donne l’impression d’un yacht prêt à appareiller. Le bar est entièrement constitué d’un bloc de marbre brun rétro-éclairé, donnant un caractère hors du commun à l’ensemble. Situé au coeur de Manhatan au sud de Central Park, le Marea conjugue les fruits de mer à l’Italienne.

Marea – 240 Central Park South – New York, NY 10019, United States – (212) 582-5100 – marea-nyc.com

La façade donne sur le sud de Central Park.

Le bar en marbre rétro-éclairé.

La salle est sobre et l’ambiance est agréable.


Enregistrer

Les Voiles de Saint-Tropez

Les voiles de Saint-Tropez

TheMust rencontre les plus beaux bateaux du monde aux Voiles de Saint-Tropez ! À la fin du mois de septembre, les Voiles de Saint-Tropez renoueront avec le grand rendez-vous de la voile moderne et de la voile de tradition pour la quinzième année. D’ores et déjà, alors que les équipes de la Société Nautique de Saint-Tropez y travaillent d’arrache-pied, la prochaine édition s’annonce exceptionnelle, à terre comme sur l’eau.

À terre : l’ambiance unique des Voiles

Sur l’eau comme à terre, les 4000 équipiers qui se retrouvent à Saint-Tropez chaque année dans la lumière cuivrée du début de l’automne, à bord de plus de 300 des plus beaux bateaux modernes et classiques au monde, ont transformé le rassemblement amical d’origine en un rendez-vous incontournable. Fidèle à ses valeurs, l’équipe de la Société Nautique de Saint-Tropez et son président, André Beaufils, ont néanmoins réussi à garder le cap et à maintenir l’esprit unique des Voiles de Saint-Tropez. Fêtant cette année dans la bonne humeur et le respect du fairplay nautique leurs quinze ans, le rendez-vous des Voiles de Saint-Tropez inscrit la réussite de sa formule dans la durée. Le mélange de yachts de tradition avec des bateaux du troisième millénaire est la caractéristique principale des Voiles et sa véritable « marque de fabrique ». Tout comme le sont la fête et les nombreuses animations à terre, largement ouvertes au Tropéziens et au public.

Les Voiles de Saint Tropez

Les Class J et 15mJI : les titans à la bagarre

Les Class J sont des mythes. Ces monocoques de près de 40 m de long aux lignes épurées ont été désignés par la Jauge universelle pour disputer les régates de l’America’s Cup entre 1930 et 1937. Plus grands voiliers à leur époque, dotés des plus grandes surfaces de voiles jamais utilisées jusque là, leur gigantisme a accéléré leur abandon comme arme de match-racing pour les régates de la Cup. Pas la passion qui les accompagnait. Grâce à cet enthousiasme intemporel, à la magie du refiting ou à l’art de la réplique, Lionheart – dessiné par Burgess & Stephens en 1930 pour Harold Vanderbuilt – mais jamais construit alors – retrouvera le flamboyant Ranger (1937), Shamrock V (Nicholson 1930), originellement lancé pour Sir Thomas Lipton, et Velsheda (Nicholson 1933) qui fut construit pour le propriétaire de la chaîne Woolworth, William Stepenson. Comme l’année précédente, un parcours et des départs spécifiques seront donnés pour les Class J sur le même rond que les Wally, offrant un spectacle à couper le souffle en face des plages de Pampelonne.

Marquée par le retour des quatre membres de la caste « royale » des 15mJI sur le plan d’eau tropézien. Ces élégantissimes cotres auriques ont la double particularité d’être de la lignée des plus belles unités de l’âge d’or du yachting, et d’avoir été dessinés par William Fife. Au côté d’Hispania, construit en 1909 sur ordre de SMR le roi d’Espagne Alphonse XIII, l’illustre Tuiga du Yacht Club de Monaco, Mariska et The Lady Anne s’affronteront dans les règles de l’art du yachting. A noter que des départs spécifiques seront donné pour les 15mJI le lundi 29 septembre et le jeudi 2 octobre à 11 heures, en supplément du programme prévu pour les voiliers de tradition aux Voiles de Saint-Tropez, afin de leur permettre de conclure le championnat qu’ils ont disputé depuis le début de la saison sur tous les plans d’eau méditerranéens.

Les Voiles de Saint Tropez

Moonbeam IV a cent ans

Depuis sa première course, Moonbeam IV est entré dans la légende, remportant notamment la King’s Cup en 1920 et 1923. Acquis par le prince Rainier de Monaco en 1950, Moonbeam IV poursuit son sillage de conte de fée en accueillant à son bord le jeune couple princier, Grace Kelly et le prince Rainier, pour leur voyage de Noces. Construit au chantier Fairlie en Écosse en 1914 sur des plans de William Fife pour Charles Plumtree Johnson, ce cotre aurique de près de 32 m hors tout avait dû attendre la fin de la première guerre mondiale pour être définitivement armé, en 1920. Sorti d’une très belle restauration dans un chantier birman en 2001, le plus grand des Moonbeam fêtera à Saint-Tropez son centième anniversaire, précieux sésame qui lui ouvrira pour la première fois l’accès au Centenary Trophy organisé en partenariat avec le Gstaad Yacht Club le jeudi 2 octobre.

Les voiles de Saint-Tropez
© Stéphane Adam – http://stephane-adam.com

La perle des Voiles : Tahiti

Six ans déjà que les Voiles de Saint-Tropez et la Tahiti Pearl Regatta s’associent pour le plus grand bonheur de tous. Le principe est de permettre à un équipage tahitien s’étant illustré lors de la Tahiti Pearl Regatta, de venir courir à Saint Tropez, et à un équipage tropézien ayant brillé aux Voiles, d’aller profiter des extraordinaires régates tahitiennes. C’est l’équipage de Windfall, tous résidents de Raiatea et Tahaa, qui fut ainsi en octobre dernier invité à régater lors des Voiles de Saint-Tropez, à bord d’un des voiliers de la Société Nautique de Saint-Tropez. Le comédien Pierre Cosso, vainqueur dans la catégorie catamaran, fut également reçu à St Tropez pour régater. La Tahiti Pearl Regatta s’est achevée à Tahaa. Elle était, comme ces dernières années, dirigée sur l’eau par Georges Kohrel, Principal Race Officer des Voiles de Saint-Tropez. Tahiti est également l’un des pilier de l’animation de la semaine tropézienne avec son stand de fameux bijoux en perles noires, de produits locaux et dédié au tourisme, animé par Stéphanie Betz sur le Village des Voiles, tout comme son groupe de danseurs qui accueille de manière traditionnelle le retour des voiliers au soir des régates. Cette année encore, on mettra une fleur de tiaré à l’oreille puisque c’est Tahiti qui sera en charge de la soirée de clôture du village, samedi 4 octobre

Les Voiles de Saint Tropez

Red Bull Air Race, Nicolas Ivanoff a la gagne

Nicolas Ivanoff (FRA) and Matthias Dolderer (GER)

TheMust a eu la chance de rencontrer « The Quick Corsican », un français pas comme les autres, non pas parce qu’il est Corse – non, mais parce que Nicolas Ivanoff est un champion de haute voltige. Il se prépare sur l’aérodrome de Gap-Tallard (Hautes-Alpes) en vue des prochaines courses du championnat international du Red Bull Air Race.

Nicolas Ivanoff
Nicolas Ivanoff – © Joerg Mitter

Champion du monde en 2000 avec l’équipe de France de voltige, Nicolas Ivanoff signe la cinquième victoire de sa carrière en ouverture de la Red Bull Air Race de course aérienne à Abu Dhabi. De quoi assurer son mental pour la saison dans cette discipline considérée comme la Formule 1 du ciel.

Edge 540 Tom Fitzgerarld RedBull Air Race Nicolas Ivanoff
Le Edge 540 entre les mains de Tom Fitzgerarld son mécano dans les locaux d’Icarius Aérotechnics, une société spécialisée dans l’aéronautique à l’aérodrome de Gap Tallard dans les Hautes Alpes. © TheMust.fr

Entre deux manches de la Red Bull Air Race, le français peaufine les derniers réglages de son Edge 540 en lien étroit avec les entreprises spécialisées dans le domaine aéronautique, Icarius Aérotechnics et Béringer, situées sur le site de l’aérodrome de Gap Tallard dans les Hautes-Alpes. L’avion est entièrement révisé et contrôlé, le team Hamilton ne laisse aucune place au hasard.

« J’ai tissé des liens étroits depuis quelques années avec Tallard et les hommes et femmes de ces entreprises. C’est rare de pouvoir trouver sur un même site, un pôle d’activités aéronautiques aussi complet et performant. C’est avec un réel plaisir que je viens ici tester le matériel et apporter les améliorations nécessaires à l’avion en vue des compétitions à venir » dit-il dans Le Dauphiné.

DSC_2669 1
Le Edge 540 dans les locaux de Icarius Aerotechnics avec vue sur le massif des Écrins – © TheMust.fr

Technician Jim Reed of the United States works on the plane of Nicolas Ivanoff of France during the third stage of the Red Bull Air Race World Championship in Rovinj, Croatia on May 31, 2015. // Balazs Gardi/Red Bull Content Pool // P-20150601-28668 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
© Balazs Gardi

Les pilotes Kirby Chambliss, Nicolas Ivanoff et Matthias Dolderer survolent une des régions les plus illustres et majestueuses de l’Ouest américain : Monument Valley. © Joerg Mitter
Les pilotes Nicolas Ivanoff, Kirby Chambliss et Matthias Dolderer survolent une des régions les plus sensationnelles de l’ouest américain : Monument Valley. © Joerg Mitter

Nicolas Ivanoff of France flies over the Monument Valley Navajo Tribal Park in Utah, United States on September 29, 2015. // Armin Walcher / Red Bull Content Pool // P-20150930-00046 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
Nicolas Ivanoff au dessus de Monument Valley dans l’Utah © Armin Walcher

Nicolas Ivanoff of France performs during the qualifying for the seventh stage of the Red Bull Air Race World Championship at the Las Vegas Motor Speedway in Las Vegas, Nevada, United States on October 11, 2014. // Balazs Gardi/Red Bull Content Pool // P-20141012-00105 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
Nicolas Ivanoff – © Balazs Gardi

Nicolas Ivanoff of France performs during qualifying day of the eighth stage of the Red Bull Air Race World Championship at the Las Vegas Motor Speedway in Las Vegas, Nevada, United States on October 17, 2015. // Joerg Mitter / Red Bull Content Pool // P-20151018-00149 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
Nicolas Ivanoff, passage entre deux colonnes d’air © Joerg Mitter

Nicolas Ivanoff of France prepares for his flight during finals of the seventh stage of the Red Bull Air Race World Championship at the Texas Motor Speedway in Fort Worth, Texas, United States on September 27, 2015. // Balazs Gardi/Red Bull Content Pool // P-20150928-00022 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
Nicolas Ivanoff prépare sa course © Balazs Gardi

En plus de courir pour le drapeau tricolore, le champion est humble et d’une gentillesse qui font de lui un personnage très attachant, nous lui souhaitons une excellente saison !

Red Bull Air Race

La Red Bull Air Race, championnat du monde officiel de la FAI (Fédération Aéronautique Internationale), oppose les meilleurs pilotes du monde sur des slaloms à une vitesse de 370 km/h et à basse altitude entre des pylônes remplis d’air de 25 m de haut, et ce sous la contrainte de forces pouvant atteindre jusqu’à 10G.

P-20151215-00256 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //

Kirby Chambliss of the United States leads Nicolas Ivanoff of France and Matthias Dolderer of Germany over the Monument Valley Navajo Tribal Park in Utah, United States on September 29, 2015. The pilots are ferrying their race planes to the season final of the Red Bull Air Race World Championship held in Las Veags on October 18. // Armin Walcher / Red Bull Content Pool // P-20150930-00065 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
© Armin Walcher

Nicolas Ivanoff of France performs during the training for the third stage of the Red Bull Air Race World Championship in Putrajaya, Malaysia on May 16, 2014. // Predrag Vuckovic/Red Bull Content Pool // P-20140516-00015 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //
Nicolas Ivanoff à Putrajaya en Malaysie © Predrag Vuckovic

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

El Pasador de Oro, le nouveau rhum XO

El Pasador de Oro - Vieux Rhum

El Pasador de Oro est une belle découverte. Il s’agit d’un assemblage de vieux rhums provenant de prestigieuses distilleries du Guatemala.

C’est une distillation de miel de canne, fermentée à l’aide d’une levure élaborée et vieillie en altitude sur l’Altiplano Guatémaltèque. Assemblé en France, il sera ensuite élevé en fûts de Cognac en Charente, un belle finition. La carafe est sublime et à la hauteur de très nobles spiritueux. Le point fort sur ce produit est incontestablement son rapport qualité/prix. Déjà une référence parmi ses pairs, nous pensons qu’il est grand temps d’en mettre de coté avant que le tarif n’augmente.

« Le nez de ce Pasador est vraiment très très joli et la bouche est très douce. On a bien à faire à un rhum intéressant, un rhum de dégustation « détente ». Un superbe assemblage au parfum rappelant le bas armagnac mais avec la douceur caractéristique du ron sans pour autant être trop sucré. Long en bouche avec des notes finales de vanille et de cannelle ». Extraits du Blog de dégustation « Coeur de Chauffe »

El Pasador de Oro

A retrouver chez les bons cavistes ou en ligne sur
Chateaunet.com


Enregistrer

Enregistrer

Hôtel Kube de Saint-Tropez

Klub Saint-tropez - Hotel de luxe

Le nouvel Hotel Kube 5* de Saint-Tropez propose 5 magnifiques villas juste en face de la mer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cet établissement de prestige dispose d’une gigantesque piscine en face du Golfe de Saint-Tropez, le restaurant 1k de Paris a pris ses quartiers d’été au bord de celle-ci. Un Spa Carita donne des soins personnalisés et est accompagné d’un superbe Hammam et d’un sauna. La décoration raffinée et très contemporaine distille des touches de couleurs harmonieuses et élégantes. Les différentes essences de bois et de faïence sont du plus bel effet, l’atmosphère du lieu est sobre et très chaleureuse. Idéalement situé à l’entrée de Saint-Tropez, l’hôtel accueille une clientèle internationale. Les chambres disposent également d’une terrasse privative pour admirer la vue. Chaque villa est composée de 6 chambres. L’une des villas est entièrement privatisable pour des vacances en famille ou un séminaire par exemple. Le parc attenant promet une belle végétation aux senteurs provençales. Le personnel de l’établissement est vraiment très agréable et extrêmement courtois, toujours au petit soin pour veiller à votre confort lors de votre séjour. À découvrir de toute urgence pour un séjour ou pour boire un verre un soir au couché de soleil.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enceinte bluetooth, TV connectée, Apple TV, VOD gratuite, prises internationales, prises USB … la technologie sait se rendre utile pour que vous vous sentiez chez vous. Une navette vous amènera au cœur du vieux village. Un service de voiturier s’occupera de votre véhicule. Le SPA de 300 m2 est entièrement dédié à la détente, à la relaxation, au plaisir de se faire chouchouter et recevoir les soins qui vous font envie.

Nous souhaitons une belle saison à ce nouveau paradis de la French Riviera.

Adresse :  319 RD 98A, 83580 Gassin
Téléphone : 04 94 97 20 00

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Boscolo, hôtel de Venise

Boscolo Hôtel

The Must est tombé amoureux du charme désuet d’un ancien palais Vénitien, le Boscolo Hôtel. Situé au calme du quartier du Cannaregio au nord de Venise. L’accueil est excellent et l’atmosphère particulièrement romantique, vous êtes bien à Venise, sans aucun doute !

Des lustres en verres de Murano à tous les plafonds, du marbres rose, vert,… c’est presque trop mais non vous êtes transporté par delà les siècles. Les chambres d’une hauteur sous plafond d’au moins 5 mètres sont très spacieuses, du mobilier ancien et un énorme lit aux multiples dorures et ornements fond la part belle au rococo. Bref, vous êtes arrivé à Venise et votre séjour commence bien !

Le quartier du Cannaregio est rempli de petits endroits très vénitiens loin du tumulte des artères principales. Par exemple, le Vino Vero est un petit bar à vin et tapas très agréable. L’hôtel est à deux pas du vaporetto et des navettes fluviales de l’aéroport.

Boscolo Venezia

Boscolo HôtelBoscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel Boscolo Hôtel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le cognac des rois, le rois des cognacs

Louis XIII - Cognac Rémy Martin

Issu des parcelles les plus riches de Grande Champagne, une terre d’exception choyée par sa teneur en calcaire, LOUIS XIII passe sa vie à l’ombre des chais, aux épais murs protecteurs. Malgré tout, depuis plus d’un siècle, il est synonyme de lumière et de perfection, aux quatre coins de la terre.

Louis XIII - Cognac Rémy Martin
Cognac Rémy Martin Louis XIII

Né en 1874, Louis XIII part dès ses premières années à la découverte du monde et devient le parfait ambassadeur de l’art-de-vivre à la française : il séduit lors des expositions universelles, il conquiert l’Europe à bord de l’Orient-Express, il captive les cours royales européennes et traverse l’Atlantique dès la fin du XIXème siècle.

De Osaka à San Francisco, de Saint Petersbourg au Cap, de Paris à Pékin, Louis XIII, sans frontières, par delà les époques, devient Le Cognac des rois et le roi des cognacs.

Cette aventure, faite d’instinct, de coups de génie et de passion, remonte à 1569 alors que l’Europe est en prise aux guerres de religion. S’affrontent en cette année aux environs de Jarnac, dans les brumes charentaises, les armées catholiques du Duc d’Anjou et les forces protestantes du Prince de Condé. Les combats cessent, les siècles passent, et en 1850 un paysan découvre en ce même lieu une gourde en métal ornée de fleurs de lys. Féru d’histoire, Paul-Émile Rémy Martin se passionne pour cette découverte et acquiert la carafe.

En homme prévoyant et visionnaire, le 5ème du nom de la famille Rémy Martin avait précieusement conservé des eaux-de-vie depuis plus d’un demi-siècle, perpétuant ainsi une tradition familiale. Il décide alors, avec l’intuition du génie, d’assembler ses plus vieilles et délicates eaux-de-vie de Grande Champagne dans cette carafe qu’il fait reproduire en verre. Il la baptise « Louis XIII » en hommage au roi qui encouragea la production et le commerce de l’eau-de-vie charentaise au début du XVIIème siècle, et sous le règne duquel la famille Rémy Martin s’était définitivement établie.

LouisXIII-TheMust_02

Depuis cet acte fondateur, c’est tout le savoir-faire de la Maison Rémy Martin qui contribue à faire de Louis XIII un nectar hors du commun. Le choix attentif des terres, la vigilance des vignerons, la distillation sur lies dans des alambics de petite contenance : autant d’exigences qui jalonnent le parcours de Louis XIII vers l’excellence.

L’origine du mot « champagne » remonte au plus profond des temps pour désigner les vignes de Cognac. Ce terme caractérisait les paysages fertiles et vallonnés qui ressemblaient à la « Campania » des alentours de Rome.

Dans les tierçons centenaires en chêne du Limousin où il s’épanouit, il acquiert ce caractère typique qui forge sa réputation.

Mais le repos ne suffit pas. Louis XIII ne pourrait procurer cette émotion unique si une dynastie de maîtres de chai n’avait veillé sur son sommeil. Avec ses eaux-de-vie centenaires, Louis XIII voit se succéder quatre générations d’orfèvres qui, chacun, entretiendront la mémoire du goût pour assembler plus d’un millier d’eaux-de-vie.

Louis XIII - Cognac Rémy Martin
Rémy Martin Cognac Louis XIII Rare Cask 42,6 – 738 flacons numérotés et réalisé par la maison Baccarat avec des détails d’or rose.

Disponible en ligne sur Chateaunet

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Wheels and Waves

Assurément le plus gros festival international de motards, riders, surfers, skaters dingues de vieilles bécanes, les organisateurs de Wheels and Waves ont dévoilé le programme de la nouvelle édition, du 14 au 18 juin prochains, dont le point central se tiendra une nouvelle fois à la Cité de l’Océan de Biarritz.

Glisse

Trois contests se dérouleront durant les cinq jours du Wheels and Waves en présence du légendaire Tom Curren*. Quand exactement ? Tout dépendra de la houle et de l’océan. Dès que les conditions seront propices, on retrouvera le fameux collectif local SKOSS pour Switched Kick Out Surf Syndicate qui organise un contest ouvert à tous depuis trois ans dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Plus pro, le Log Invitationnal by TCSS (The Critical Slide Society) lancé par les organisateurs l’an dernier rassemblera un panel de long boarders confirmés. Figures stylées et coulées sur les vagues de la plage de Milady seront au rendez-vous.

AT4A4712.W&W2016_RobbieWardenPhoto

P1880311

Wheels and Waves est toujours en mouvement. C’est sa personnalité. On n’y vient pas en simple visiteur mais en tant qu’acteur pour rouler, surfer, skater, jouer de la musique et au final se rencontrer au fil d’un programme que l’on déroule.

Course El Rollo – 14 juin

El Rollo se tiendra pour sa seconde édition sur l’hippodrome de Lasarte, à côté de San Sebastien (Donostia). Evénement sans frontière, sans mur ni barrière, Wheels and Waves s’organise à califourchon sur la France et l’Espagne. Lieu mythique de courses auto et moto du début du XXe siècle, Lasarte sera mercredi 14 Juin à la fois le théâtre et le forum du Flat Track. Un ovale en terre, un seul virage à gauche et quatre tours (six pour la finale) où tout est possible, surtout l’improbable, juste pour l’ivresse, la poussière et le chahut. Vintage (avant 80) petite et grosse (+ et – de 500), catégorie moderne (après 80).

WHEELS-AND-WAVES-2016-1303

Exposition photo – 15 juin

Jeudi, Wheels and Waves donne rendez-vous à La Casa Ciriza au port de Pasaia San Pedro. Dans les locaux de cette ancienne conserverie de poisson se tiendra Art Ride IV. Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 15 juin à partir de 19h30. Moto, surf, skate, expo photos et graphiques, de nombreuses surprises sont d’ores et déjà prévues. Parmi les invités à découvrir, Richard Vincent photographe, surfeur et pilote de moto dans les années 60. Une exposition de 500 photos inédites en collaboration avec The Vintagent s’y tiendra également.

Course Punk’s Peak – 16 juin

On fêtera le retour de la fameuse Punk’s Peak dans les lacets du Jaïzkibel. La plus fameuse des Sprint Race qui ne se prend jamais trop au sérieux est un moment d’extase sur une route de montagne face à l’océan. Le public y enveloppe les concurrents en s’installant dans les pâtures qui surplombent la route entièrement fermée pour l’occasion. Plusieurs catégories seront représentées : La Copita (50 cc), Pre-1950, pre-1975, post-1975 (- de 100 ch), Superbike (+100 ch).

_84B8969
Course Punk’s Peak – La Copita

Le Ride – 17 et 18 juin

A l’origine, c’est une balade à moto entre amateurs de surf. Toute vadrouille à son point de ralliement et celle-là, bien avant qu’elle ne soit baptisée, se regroupait devant la houle biarrote. Ainsi est né Wheels and Waves, ainsi a-t-il grandi, ainsi est-il devenu un rassemblement local international. Le ride en est la souche mère. Tant que Wheels and Waves existera, cela persistera. Le Ride invite à parcourir le Pays Basque en empruntant des boucles plus ou moins longues qui partent de la côte et reviennent immanquablement vers l’océan. De quoi être rassasié, au moins pour un temps, de circonvolutions asphaltées, guidé par un road- book savamment proposé.

Wheels and waves – Le Ride © Hermann Koepf

* Tom Curren (52 ans)

Légende du surf, l’américain Tom Curren est l’un des premiers à avoir professionnalisé son sport en adoptant notamment une hygiène de vie de sportif de haut niveau, mais surtout en proposant un surf innovant fait d’une glisse de vitesse et de fluidité qui lui a permis d’enchaîner des manœuvres repoussant les limites du surf des années 80 et 90. Trois fois champion du monde, il sera présent pour la première fois au Wheels and Waves à Biarritz, notamment auprès des organisateurs des différents contests de surf.

L’exigence est le carburant du Wheels and Waves, l’universalité son moteur, l’enthousiasme sa véritable et seule dérive.

L’équipe de l’organisation
Jérôme Allé – Julien Azé – Vincent Prat
Site officiel de l’événement : wheels-and-waves.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tour Auto

La 26ème édition du Tour Auto Optic 2ooo s’est achevée dans la nuit de samedi à dimanche par deux épreuves spéciales nocturnes disputées dans le Pays-Basque et une arrivée jugée à la Cité de l’Océan de Biarritz.

Un parcours inédit

Partis du Grand Palais de Paris cinq jours auparavant, les 242 équipages garderont de leur participation des souvenirs indélébiles vécus tout au long d’un parcours qui les invitait à découvrir la Bretagne pour la première fois. De Paris à Biarritz en passant par les villes étapes de Saint-Malo, Haute-Goulaine, Limoges et Toulouse, tous ont pu admirer la beauté des paysages traversés et s’imprégner de l’histoire des monuments historiques visités. Tous partagèrent assurément des moments d’émotion au volant de leur bolide patiemment préparé pour parcourir les 2’500 kilomètres d’un parcours parmi les plus longs de ces dernières éditions. Enfin, quelques-uns purent également goûter aux instants magiques de la victoire.

_MG_3133-copyright-Mathieu-Bonnevie-1920
Ford GT40 1965 – © Mathieu Bonnevie

Honneur aux marques françaises disparues

Chaque année, Peter Auto met un point d’honneur à célébrer un constructeur ou un type de voitures qui a participé à l’histoire du Tour de France automobile. A l’occasion de cette 26ème édition, ce sont les marques françaises disparues qui bénéficieront de toutes les attentions. Et elles sont nombreuses à avoir été alignées au départ de l’épreuve originelle…

© Mathieu Bonnevie
Sous la verrière du Grand Palais à Paris – Panhard / Matra / Alpine – © Mathieu Bonnevie

Modèles éligibles

Le Tour Auto Optic 2ooo est un rallye sur invitation. Les modèles acceptés par les organisateurs sont uniquement ceux inscrits à l’épreuve entre 1951 et 1973. Quelques exceptions sont faites, uniquement au niveau des dates, pour des voitures plus tardives qui ont ajouté au panache du TdF. Toute modification de carrosserie ou de moteur rend la voiture inéligible. L’année figurant après chaque modèle est celle de sa participation mais les mêmes voitures d’années différentes sont acceptées (liste complète ici). Au même titre que Le Mans Classic, la sélection des véhicules est vraiment exceptionnelle.

© Mathieu Bonnevie
Grand Palais à Paris – © Mathieu Bonnevie

Compétition

Les chronos font office d’arbitre. Pour gagner, il faut accumuler les meilleurs temps lors des spéciales sur circuits ou routes fermées. Logiquement, la tête du classement compétition est trustée par les voitures les plus affûtées : AC Cobra, Ford GT 40, Jaguar Type E, Porsche 904 pour ne citer qu’elles. Le classement est lui-même divisé en quatre catégories : classement général scratch (hors G/H/I), Compétition G (1966 à 1971), Compétition H/I (1972 à 1981) et enfin l’Indice de Performance.

Régularité

La régularité, c’est un rythme différent, mais le challenge reste très intense pour ceux qui se piquent au jeu. L’équipage doit, dans la catégorid de moyenne préalablement sélectionnée, réaliser le temps choisi dans la fourchette proposée en fonction de la difficulté de chaque spéciale. Les clés du succès ? Une parfaite maîtrise du chronomètre, bien sûr, mais également une parfaite entente entre le conducteur et son copilote.

© Stéphane Adam
Porsche 911 2,0l 1965 – Château de Haute Goulaine – © Stéphane Adam

© Stéphane Adam
Porsche 911 2,0l 1965 – Le Mans – Competition GTS11 – © Stéphane Adam

 Le Tour Auto Optic 2ooo est un rallye sur invitation.

MORRIS Cooper S 1965 - Le Mans - Circuit Bugatti © Stéphane Adam
Morris Cooper S 1965 / Ferrari 250 GT Berlinetta 1960 – Le Mans Circuit Bugatti © Stéphane Adam

© Stéphane Adam
Ferrari / Porsche 911 © Stéphane Adam

Ferrari Dino - © Mathieu Laplaud
Ferrari Dino – © Mathieu Laplaud

_MG_9592-copyright-Mathieu-Bonnevie-1920
Morris Cooper © Mathieu Bonnevie

© Mathieu Bonnevie
BMW 3.0 CSL 1972 – © Mathieu Bonnevie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Standard Hotel de New-York

Clé de voûte trendy du génial quartier du Meatpacking, le Standard Hotel est tout sauf standard. L’hôtel, porté par deux gigantesques piliers de béton, surplombe la High Line – chemin de fer réhabilité il y a quelques années en coulée verte et qui offre un regard nouveau sur la grosse pomme.

Les suites donnent toutes sur une vue exceptionnelle côté Hudson ou Manhattan. Le design est un subtil mélange des années 70 et des années 2035 à l’image du lobby en marbre gris anthracite. Le Bain, un club de référence, se situe au dernier étage de l’hôtel. Le regretté DJ Medhi y mixait régulièrement et tous les branchés s’y retrouvent chaque friday night. Un restaurant au rez-de-chaussé, Le Standard Grill, offre de délicieux œufs bénédictes, burgers ainsi qu’une grande sélection d’huîtres de la côte est et ouest. Attention les pupilles, le roof bar donne accès à une vue exceptionnelle, ouvert à partir de 5pm.

Un blog de l’hôtel est très pointu pour connaitre les activités culturelles locales du moment.

Standard Hotel NYC

848 Washington Street – New York, NY 10014, United States (212) 645-4100

Réservez votre chambre ici

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mini

La Mini ancienne, c’est 3 petits mètres de charme, d’élégance et d’impertinence. Une icône née en 1959, toujours imitée mais jamais égalée, la Mini ancienne reste une voiture indémodable que les collectionneurs s’arrachent parfois à prix d’or.

En fonction des années et des modèles, il y a beaucoup de choix sur le marché de l’occasion, mais attention il y a beaucoup de Mini anciennes qui sont bricolées ou mal restaurées. Sportive, citadine, champêtre, la Mini se décline sous toutes les formes. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous allons vous parler de My Mini Revolution, la crème de la crème des Mini anciennes.

My Mini Revolution, la crème de la crème des Mini anciennes

Ayant pour objectif de trouver les plus belles voitures disponibles à ce jour, My Mini Revolution s’est volontairement positionnée sur un niveau de prestation extrêmement haut de gamme. L’entreprise est devenue l’un des acteurs les plus influents du monde de la Mini ancienne, une réputation acquise pas à pas, forte de plus de dix ans d’expertise et de la rigueur de son équipe.

Mini mk2
Mini Cooper S – MK2 rouge – année 1968
Mini mk2
Mini Cooper S – MK2 rouge – année 1968
Mini ARC DE TRIOMPHE
Mini 1.3 Cooper – Arc de Triomphe noire – Année 1992

Des modèles sont disponibles directement à la vente moyennant des tarifs à partir de 30 000 € mais ne vous y trompez pas, vous êtes devant des véhicules repris, fiabilisés et restaurés de A à Z. Les heures de mains d’oeuvre expliquent ces tarifs élevés. L’atelier sur mesure vous permettra de personnaliser dans les moindres détails votre Mini ancienne. Motorisation, couleurs, finitions style selon l’époque du modèle ou même transformer un modèle de 1998 en modèle de 1968, tout est possible.

Mini
Mini 1.3 MPI – MMR Edition Yukon Grey – année 1997
Mini
Mini 1.3 MPI – MMR Edition Yukon Grey – année 1997
Mini
Mini COUNTRYMAN
Austin Mini Countryman – All Steel Rouge – année 1962
Mini COUNTRYMAN
Austin Mini Countryman – All Steel Rouge – année 1962