Gramercy Park Hotel

À quelques pas de la célèbre 5ème avenue, cet hôtel new-yorkais très atypique se situe au n°2 de la Lexington Avenue.

Conçu par Robert T. Lyons, le Gramercy Park Hotel a ouvert ses portes en 1925. À l’époque, il représentait la haute bohème, où les artistes, aventuriers et bons vivants se réunissaient. Il constitue depuis lors, une des légendes de Manhattan. Son mix de styles, de couleurs, de mobiliers et d’œuvres d’art en font un boutique-hôtel incontournable de la grosse pomme. Son hall d’entrée regroupe quelques unes des plus belles œuvres modernes : Andy Warhol, Damien Hirst, Keith Haring ou encore Julian Schnabel. Un détour s’impose par sa terrasse exceptionnelle, au dernier étage.

Gramercy Park Hotel NYC – 2 Lexington Avenue – New York, NY 10010, United States – (212) 475-4320 – Site officiel


 

Standard Hotel de New-York

Clé de voûte trendy du génial quartier du Meatpacking, le Standard Hotel est tout sauf standard. L’hôtel, porté par deux gigantesques piliers de béton, surplombe la High Line – chemin de fer réhabilité il y a quelques années en coulée verte et qui offre un regard nouveau sur la grosse pomme.

Les suites donnent toutes sur une vue exceptionnelle côté Hudson ou Manhattan. Le design est un subtil mélange des années 70 et des années 2035 à l’image du lobby en marbre gris anthracite. Le Bain, un club de référence, se situe au dernier étage de l’hôtel. Le regretté DJ Medhi y mixait régulièrement et tous les branchés s’y retrouvent chaque friday night. Un restaurant au rez-de-chaussé, Le Standard Grill, offre de délicieux œufs bénédictes, burgers ainsi qu’une grande sélection d’huîtres de la côte est et ouest. Attention les pupilles, le roof bar donne accès à une vue exceptionnelle, ouvert à partir de 5pm.

Un blog de l’hôtel est très pointu pour connaitre les activités culturelles locales du moment.

Standard Hotel NYC

848 Washington Street – New York, NY 10014, United States (212) 645-4100

Réservez votre chambre ici

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

À la conquête de l’ouest américain

Les grands parcs de l’ouest Américain sont à couper le souffle. TheMust a passé 15 jours de road trip en plein mois d’août en famille pour un « amazing travel », oui, tout est « amazing » aux US. Atterrissage à San Francisco, puis immersion en nature dans les parcs Yosemite, Death Valley, Grand Canyon, Monument Valley, Antelope Canyon, Zion et les villes de Las Vegas et San Francisco. Ce ne sont pas des vacances de tout repos, mais incontestablement une aventure inoubliable dans un « amazing » décor cinématographique.

En chiffres

  • 11h25 de vol Paris / San Francisco
  • 9h de décalage horaire
  • 1420 miles (2285 km)
  • 1 vol interne de Las Vegas à San Francisco
  • 2 adultes & 2 enfants de 2 et 8 ans
  • 7 hôtels des plus modestes aux plus luxueux
  • 1 tipi indien Navajo
  • 4 états
  • 2 voitures : Jeep et Mustang
  • 38° d’écart entre San Francisco (10° le matin à la fraîche) et la vallée de la mort (48° vers midi dans le désert)

S’il fallait comparer l’ouest Américain à la France : départ de Brest vers Saint-Malo puis Tours, Bourges, Lyon, Besançon, Zurich (on sort des frontières), Troyes et reprendre un avion à Bourges destination Brest. Il faut bien l’avouer, cela sonne de suite moins « amazing » qu’aux US.

Jamestown, Californie

Arrivés à l’aéroport de San Francisco, direction Jamestown, petite bourgade du Far West typiquement old school, connue des chercheurs d’or. Nous passons la nuit au Jamestown Hotel, un voyage de presque 100 ans en arrière – de quoi être bien dépaysés ! Les chambres sont authentiques et bien confortables. Nous prenons un copieux petit-déjeuner avant de repartir pour Yosemite National Park.

Jamestown Hotel
Jamestown Hotel

Yosemite National Park, Californie

Le parc national de Yosemite se situe dans les montagnes de la Sierra Nevada, à l’est de San Francisco. Inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1984 et classé parc national en 1890, le Yosemite est le deuxième parc le plus ancien des US, après celui de Yellowstone.

Tous les parcs ont été créés pour la préservation de leurs paysages spectaculaires et uniques. Yosemite National Park est l’une des plus belles vallées de la planète. Vous pourrez observer des falaises granitiques de plus de 1000 mètres de haut, des cascades parmi les plus hautes du monde, des séquoias géants de plusieurs dizaines de mètres, et peut-être même voir des ours en liberté. Le tout, dans un cadre idyllique et majestueux. Le spot est connu de tous les randonneurs et grimpeurs confirmés. La nature prend une place gigantesque aux États-Unis. Lors de nos escapades, nous n’avons croisé que très peu de monde dans cette immensité.

Ouest Américain Yosemite National Park
Tunnel View est placé juste avant le tunnel sur Wawona Road. C’est l’un des points de vue à ne pas rater, d’où vous dominez le fond de la vallée, avec de gauche à droite, El Capitan, Half Dome dans le fond, The Cathedral et Bridalveil Fall à droite © TheMust.fr

 

Half Dome Yosemite national Park
Le point de vue de Glacier Point offre un beau panorama sur le Half Dome © TheMust.fr

Le point de vue de Glacier Point

Situé à 2200 mètres d’altitude, vous dominez toute la vallée à plus de 1000 mètres de haut. Le spot offre une vue magnifique sur Half Dome, Yosemite Falls, Vernal Fall et Nevada Fall. À ne pas louper !

Evergreen Lodge

Nous passons 2 nuits au Evergreen Lodge, un grand camp de vacances plutôt luxueux typiquement américain. Nous avons dormi dans une superbe maisonnette en bois à l’intérieur assez rustique mais tellement accueillant. On y mange très bien et la fin de journée y est bien douce au bord de la piscine ou sont organisés des « barbecues parties » : absolument idéal en famille ! Les enfants apprécieront la grillade de chamallow au coin du feu, une tradition typiquement américaine appelée « s’mores ».

Evergreen Lodge Yosemite
Evergreen Lodge Yosemite © TheMust.fr

Death Valley, Californie

Le passage de la vallée verdoyante de Yosemite aux lacs asséchés et déserts de la Death Valley est une expérience en soi, tant on passe d’un extrême à l’autre !

Sur la longue route qui nous sépare de la vallée de la mort, le thermomètre monte de plus en plus jusqu’à afficher 118° Fahrenheit soit 48° Celsius, c’est l’endroit le plus chaud de l’Ouest Américain. Lorsque l’on sort de la voiture climatisée, la sensation est comme celle d’un four que l’on ouvre pour y récupérer son plat. Inimaginable de rester longtemps dehors. La clim’ dans la voiture et deux bouteilles d’eau par personne sont indispensables pour passer un bon voyage. Ce parc national présente le plus grand gap en terme d’altitude aux États-Unis : le fond de la vallée de la Mort, mesuré à Badwater, est à 85,5 mètres sous le niveau de la mer, alors que le mont Whitney, situé à 123 kilomètres seulement, s’élève à plus de 4400 mètres.

Furnace Creek

Nous passerons la nuit au Furnace Creek resort où règne une atmosphère assez particulière. Cet hôtel totalement désuet doté de beaucoup de caractère, est digne du tournage de Shining (La chaleur remplace le froid !). Une magnifique oasis attenante à la battisse de l’hôtel semble sortir d’un rêve. Le calme et le silence sont incroyablement apaisants. Furnace Creek détient le record de chaleur officiellement mesuré à la surface du globe avec 56,7 °C en

The Grand Canyon, Arizona

Départ depuis la vallée de la mort en direction du parc naturel le plus visité au monde. Sur le bord de la route, un ours fait le spectacle en essayant de faire passer une carcasse par dessus le grillage qui protège la forêt. Nous arrivons de nuit et prenons nos quartiers a Grand Canyon Village au Yavapai Lodge  dans l’un des grands baraquements simples et confortables proposéa. La nuit est calme et très reposante. Réveillés à l’aube pour découvrir, aux premières lueurs, le Grand Canyon en hélicoptère avec la compagnie Papillon. Quoi de plus impressionnant que de survoler ce sublime parc assis dans un objet volant. L’hélico se fait vite oublier pour laisser place à la sidérante immensité de ce paysage. L’émotion qui nous traverse restera gravé à jamais. Ce spectacle est à voir absolument dans une vie, l’idée que l’on peut s’en faire reste bien en dessous de la réalité. Nous passerons de reste de la journée à nous promener le long de ces falaises abruptes. Le couché de soleil où la lumière métamorphose les couleurs de la roche en fait un moment fabuleux.

DSC_2151 (1) DSC_2146 (1)

Monument Valley, Utah

Ce territoire est la propriété des indiens Navajo. Il recèle de beaucoup de spiritualité et c’est un pur décor de film américain. Lucky Luke, Marlboro ou les westerns de John Wayne, avec ses immenses blocs rocheux et sa terre rouge, nous ramène à un moment ou un autre dans une scène de cinéma. Cette nuit, TheMust teste le tipi indien en face d’un couché de soleil mémorable sur les blocs de pierre. La nuit à été songeuse, avec le bruit du vent qui ouvre la porte (le drap) toutes les 10 minutes et l’impression que les scorpions s’invitent à la fête : résolument pas la meilleure nuit du séjour. Cela n’engage que moi, le reste de la petite famille ayant semble t-il parfaitement bien dormi.

L’alcool est prohibé dans tout le parc.

Des scènes de films mythiques comme « La Chevauchée fantastique », « Retour vers le futur », « Forrest Gump » ou « 2001, l’Odyssée de l’espace » ont participé à construire cet imaginaire collectif.

Déjeuner au mythique Goulding’s Lodge où les acteurs de western résidaient pendant les tournages de westerns. La vue est imprenable et la cuisine Navajo et Américaine divine.

Les images du pilote Français Nicolas Ivanoff donne une belle impression de l’endroit. De quoi se faire une idée de l’étendue du parc national. Clic

Antelope Canyon, Arizona

Antelope Canyon
Antelope Canyon © TheMust.fr

Zion National Park, Utah

DSC_2346

Las Vegas, Nevada

DSC_2418

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Terre d’évasion (fiscale)

Portugal immobilier

Trois ans après la mesure prise par le gouvernement portugais en 2013 exonérant l’impôt sur le revenu des retraités français installés au Portugal, l’attrait pour le pays ne s’essouffle pas, au contraire, il s’intensifie. Depuis 2013, près de 25’000 français s’y sont installés. Ils sont chaque année plus nombreux à franchir le cap (+ 25%). Un engouement également partagé par les touristes : le Portugal a accueilli 10,2 millions de touristes étrangers (chiffre pratiquement équivalent à la population du pays).

Portugal immobilier Portugal immobilier

La 5ème édition du Salon de l’immobilier et du tourisme portugais à Paris, organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise (CCIFP), aura lieu du 20 au 22 mai 2016, dans le Hall 5.1 du Parc des Expositions, Porte de Versailles. Les organisateurs projettent d’accueillir, cette année près de 20 000 visiteurs.

Les visiteurs pourront, d’ailleurs, découvrir gratuitement les atouts et les spécificités touristiques des sept régions portugaises. Le public pourra aussi continuer à s’informer des meilleures offres immobilières en fonction de ses attentes et à consulter gratuitement des experts fiscalistes, notariaux, juridiques, immobiliers et bancaires.

Un espace dédié à l’innovation : « Portugal Lab »
Cette année, la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise (CCIFP) a décidé de dédier un espace tourné vers l’innovation « Portugal Lab» décliné en 4 pôles : immobilier, tourisme, service à la personne et gastronomie.

Un salon qui s’ouvre aux entrepreneurs français
80% des expatriés sont retraités mais une nouvelle cible a émergé : celle des entrepreneurs Français (20%).

Enthousiasmés par la proximité géographique avec la France, par la rapidité de la création d’entreprises (en moins d’1h) et par la qualité de vie, ils bénéficient aussi du statut de « résident non-habituel » qui prévoit l’application d’un taux d’imposition forfaitaire à 20% sur le revenu généré et perçu au Portugal dans la cadre de l’activité développée (professions libérales, techniciens, investisseurs, cadres, architectes, ingénieurs, artistes, professionnelles de la santé, etc.).

Portugal immobilier

La Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise a choisi d’aider les entrepreneurs Français désireux de développer leur activité au Portugal en leur proposant de bénéficier gratuitement de conseils d’experts sur le salon.

Le Salon se décline en régions
Le Portugal partira aussi à la conquête des français en régions pour les informer et leur faire découvrir ses atouts : la Chambre de Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise organisera un roadshow itinérant, en octobre 2016, dans 3 villes françaises (Lyon, Lille et Nantes).

 

Enregistrer

Enregistrer

Spécial New York

NYC


Avec 558 gratte-ciels, New York est la seconde ville au monde après Hong Kong qui compte le plus de gratte-ciels (immeubles de plus de 100 m de hauteur : nombre de gratte-ciels, Amérique du Nord).

Le borough de Manhattan constitue le secteur le plus densément peuplé des États-Unis, avec 25’849,8 habitants/km contre 21’196 à Paris. Les revenus moyens y sont estimés à 4’2922$ par habitant. Toujours à la recherche de nouvelles expériences, TheMust vous propose une immersion au cœur de Manhattan, au programme : grands hôtels, grands restaurants, parce que tout est grand la-bas ! Bon voyage. Avant le départ, plongez vous dans ce livre d’illustration, une belle métaphore visuelle.

New York

Le Standard Hotel de New York

The Gramercy Park Hotel

La Highline est une voie ferrée aérienne réhabilitée en coulée verte. © photo par stephaneadam.com

La marque J.Crew arrive bientôt en France

Le Marea Restaurant – 2 étoiles au guide Michelin – Cuisine italienne de fruits de mer

The Lion – Restaurant et galerie d’art – Warhol/Basquiat

Shake Shack – L’ultime fast food new-yorkais © photo par stephaneadam.com

Le Standard Grill Restaurant

Morrison Hotel Gallery © photo par stephaneadam.com

La carte de New York infroissable et WaterProof

Le voyageur bien éclairé

Redvisitor est un nouveau site destiné aux voyageurs exigeants en quête de pures expériences. Une sélection de trendsetters y prend la parole pour recommander le must de près de vingt-deux villes. Meilleurs hôtels, restaurants et bars incontournables. Uniques, parfois insolites, rarement élitistes, ces lieux aimés et chéris des experts locaux sont ainsi offerts aux « discernings travellers ».

Tendance et conseil au service du voyageur éclairé

Redvisitor offre aux voyageurs en quête de « l’expérience », les conseils d’un réseau d’experts locaux avisés et tendances pour faire découvrir autrement quelques vingt-deux villes et destinations du monde entier. Luxe, calme et volupté s’accordent ici avec rock, rugosité et funkiness. Des expériences jamais semblables, des tendanceurs locaux prescripteurs des lieux incontournables de leurs villes. Pierre Hermé, Inaki Aizpitarte, Pascal Barbot font ainsi partie des dix experts locaux parisiens. Le voyageur n’est plus livré à lui-même, mais guidé par des conseils avisés par le biais d’articles et de vidéos.

La fondatrice de Redvisitor, Kimberley McLoughlin explique : « Lassée des guides touristiques traditionnels et trouvant les sites Internet spécialisés sans âme, j’ai créé Redvisitor pour proposer un guide de voyage en ligne haut de gamme, vivant et engagé. Voyageuse invétérée, j’éprouvais des difficultés à trouver les meilleurs endroits des villes où j’atterrissais. Quel est l’hôtel design du moment à New York ? Où manger les meilleures tapas à Barcelone ? Quels sont les nouveaux cocktails bars à Londres ? Quels sont meilleurs spas à Bali ? J’étais perdue dans un flot d’informations contradictoires qui ne me correspondaient pas ».

Redvisitor : le tour du monde des endroits incontournables en un seul clic

Redvisitor permet aux internautes d’organiser leurs voyages de A à Z. Du choix de la destination à l’hôtel de rêve en passant par le bar du moment et l’exposition à ne pas manquer, le site présente plus de 40 guides en y associant les meilleurs lieux : La Locanda Verde à New York, l’Experimental à Paris, le SEVVA lounge à Hong Kong, se promener au Tivoli garden à Copenhague… Redvisitor recense les lieux propices à l’expérience.

[box]www.redvisitor.com[/box]

[twitter style= »horizontal » float= »left » lang= »fr »] [fbshare type= »button » float= »left »] [google_plusone size= »standard » language= »French »]

 

Le Ken Club s’emballe pour Goyard !

Une malle unique, créée spécialement pour les 25 ans du Ken Club, qui permettrait d’emporter partout avec soi sa salle de sport et ses appareils préférés. Voici l’idée des propriétaires du Ken Club et de la maison Goyard après leur rencontre, par l’intermédiaire de l’architecte du Ken, Cyril Durand-Béhar. La malle est née, dans toute sa perfection fonctionnelle et son extrême raffinement, unissant les savoir faire de l’un et de l’autre. Ce qui a rendu possible sa réalisation : la culture de l’exception du Ken Club et de Goyard, leur goût, commun et exclusif, de la personnalisation. Chez celui-ci, on peut commander une valise ou une malle à la mesure exacte de ses besoins ou passions; on peut aussi faire apposer son chiffre ou ses armes, à la main, bien sûr, sur n’importe quel sac, bagage ou accessoire. Chez celui-là, le programme est cousu main et le coach adapté à la nature du projet et du caractère de chacun. Goyard, comme le Ken, est un club, et fonctionne sur l’esprit de connivence et d’excellence, et l’amoureuse fidélité de ses initiés. L’une et l’autre maison respectent leurs fondations d’origine. Goyard est l’un des plus anciens malletiers (1853) ; on y perpétue les méthodes de fabrication – ô combien soignées d’autrefois – mais désormais, la légendaire toile à chevrons se pigmente de rouge, de bleu, de jaune, de vert, et met une vibration de couleur dans les collections. Arthur et Frank-Elie Benzaquen, eux, ne toucheraient pour rien au monde à l’esprit « bulle » du Ken, où chaque membre se sent merveilleusement accueilli, écouté et protégé. Un sens du service poussé jusqu’à l’ultime qu’exprime mieux que tout autre cette malle, alliance du sport et du luxe.

– Banc de step
– Gants de boxe
– PAO
– TRX
– Serviettes Ken
– Ordinateur
– Enceintes
– Tapis de gym
– Medecine ball
– Corde à sauter
– Tapis de yoga + 2 briques
– Rack à haltères avec différents poids
– 2 lestes (chevilles et poignées)
– Elastiques (paire de 2 élastiques de différentes tailles et résistances)
– Compartiment chaussure
– Compartiment bouteille

233, rue Saint Honoré – Paris 75001
Prix sur demande

 

 

Bijou insulaire suédois

Skärgården

Skärgården
Situé tout à côté de Stockholm, le “Skärgården” – ou Archipel de Stockholm – constitue un merveilleux petit paradis. Succession d’îles pittoresques et de décors qui n’ont rien à envier aux Caraïbes, le “Skärgården” peut notamment s’explorer par le biais d’une croisière. De nombreux circuits desservent les plus belles îles et lieux de curiosités. Un détour s’impose bien sûr par Sandhamn, située dans la partie extérieure de l’archipel, à 50 kilomètres à l’est de Stockholm. Lieu de prédilection des férus de voile et de bateaux, Sandhamn est également appréciée pour ces charmantes ruelles et ses maisons à colombages.
Non loin de là, se trouve l’île de Bullerö, repère de peintres depuis toujours. L’île offre un camaïeu de couleurs chatoyantes et magnifiques, reflets de ses forêts de pins et plages rocailleuses.
Enfin, Vaxholm est l’incontournable chef-lieu de l’archipel, épicentre des liaisons de ferries. Les charmantes bâtisses en bois au bord du quai et l’ambiance joviale du lieu séduisent invariablement le visiteur.

Nordic Light Hotel, et la lumière fût…

Nordic Light Hotel

Le très conceptuel Nordic Light Hotel a ouvert ses portes en janvier 2001. Il incarne à lui seul le renouveau du design suédois. Le « blond » suédois a laissé la place à la couleur et à la lumière dans toute leur quintessence. De nuit, sa façade est un spectacle pour les yeux, véritable mosaïque de lumière. Inspirées de la luminothérapie, les chambres, véritables petits cocons, sont éclairées et animées chacune d’une couleur différente, plongeant l’hôte dans un profond état de détente. Le design est omniprésent partout, des chambres au restaurant, du hall d’entrée aux salles de bains. Une adresse à ne pas manquer.

Nordic Light Hotel, Vasaplan 7, 111 20 Stockholm – Tél. : +46 8 50 56 30 00, info@nordichotel.se