Morrison Hotel Gallery

La Galerie doit son nom à l’album des Doors sorti en 1970. Une belle référence au rock pour cette galerie qui distribue au compte-goutte les plus beaux clichés des plus grandes stars du genre. Situé au cœur du quartier de Soho dans Manhattan, ce lieu mérite un détour. On peut commander les tirages en ligne à partir de 1’500 $ pour une édition en 50 exemplaires au format 28×35 cm.

Morrison Hotel Gallery – 124 Prince Street – New York, NY 10012, United States – (212) 941-8770 – morrisonhotelgallery.com

Jimi Hendrix – © Baron Wolman, 1968
The Beatles – © Rowland Scherman, 1964
Kurt Cobain – © Jesse Frohman en 1993
Bruce Springsteen – © Lynn Goldsmith en 1978
Pochette de l’album « Morrison Hotel » des Doors
La vitrine de Morrison Hotel Gallery
Led Zeppelin – © Neal Preston en 1975


[twitter style= »horizontal » float= »left » lang= »fr »] [fbshare type= »button » float= »left »]

Andrien De Melo

Andrien De Melo

Pour sa première exposition personnelle, Adrien De Melo présente à la galerie BSL une vision structurelle de l’objet, squelette premier qu’il habille de peaux minérales ou végétales. Ce jeune designer issu du monde de la production artistique y explore un point de tension intime entre le vrai et le faux, entre la nature vraie et la nature reconstituée, ici évocation d’un paysage forestier, métaphore d’une surface rocheuse. Au fil de sept objets en édition limitée, il dévoile la carte d’un territoire imaginaire où l’onyx, la céramique et le bois déploient un jeu élégant fait de recompositions techniques irrévérencieuses.

Fauteuil « My Mountain »

My Mountain est la montagne que nous aurons tous un jour à gravir. Géométriquement, la forme est basée sur un relevé topographique du Mont-Blanc, quatre de ses crêtes formant ainsi le piètement. En plan, elle donne à lire la coupe longitudinale d’un relief ou d’une surface rocheuse, dans laquelle l’usager est invité, par métaphore, à profiter du paysage. L’assise explore le registre des fauteuils princiers en évoquant des classiques tel le « Little Albert » de Ron Arad.

Andrien De Melo

Table « Sliced »

La table « Sliced » est une recherche formelle et fictionnelle dédiée à la reconstitution de la coupe verticale d’un tronc d’arbre à partir de neuf essences de bois, le tout formant un patchwork nervuré, dynamique et contrasté. Représentation décalée d’un paysage forestier, longue de 250 cm, « Sliced » vient signifier et valoriser ce qui finalement disparaît aujourd’hui dans le processus d’industrialisation du bois : la forme, la texture et le caractère même des essences.

Le plateau est réalisé en composite nid d’abeille et neuf essences de bois enveloppant toutes les faces : wengé, chêne, acajou d’Afrique, noyer d’Amérique, frêne foncé, frêne clair, hêtre étuvé, merisier d’Amérique, érable canadien. Chacun des quatre piétements est tourné manuellement à partir d’un seul bloc d’aluminium brossé pour atteindre la forme conique la plus épurée possible, à l’image d’un piédestal abstrait destiné à valoriser le travail d’ébénisterie exécuté sur l’ensemble du plateau.

Andrien De Melo

Vase « Point break »

Vase en faïence émaillée décliné en trois coloris – blanc optique, bleu orage, noir d’encre – « Point break » figure un moment de tension, de fusion et de fission. Jouant des équilibres et des déséquilibres, il suggère la rencontre à la fois implosive et explosive de deux forces, phénomènes ou personnalités contraires. Deux natures en un seul objet qui vient peut-être incarner, dans sa tension minérale, le combat intérieur aussi paradoxal que permanent entre nos docteur Jekyll et mister Hyde.

Andrien De Melo

Tabouret « Stripes »

Entre la table « Sliced » dont elle reprend l’approche formelle d’une pièce de bois construite à partir de plusieurs essences, et le fauteuil géologique « My Mountain » dont elle explore l’idée de sédimentation et de stratification historique, la collection « Stripes » (tabouret, banc et table basse) est la synthèse formelle de cette exposition.

« Stripes » a pour unité de base un « objet-arbre(s) » dense et visuellement dissymétrique,  présentant trente strates de bois massif issus de trois essences qui sont autant d’anneaux évoquant des cycles de vie, sa généalogie, ou les épreuves qu’il aurait traversées. Son allure ascendante et fuselée évoque le savoir-faire du potier, comme si l’objet avait été tourné d’un seul tenant, l’ensemble fusionnant pour s’ériger dans un geste de verticalité.

Tabouret « Stripes » décliné en 2 versions : merisier d’Amérique, wengé, noyer d’Amérique ou frêne claire

Solo show Adrien de Melo – 9 septembre au 26 novembre 2011
Galerie BSL 23 rue Charlot,75003 Paris – Tél. : 01 44 78 94 14 – galeriebsl.com

Les passeurs d’images

Wanted Paris
La passion pour la photographie dépasse aujourd’hui le seul milieu des collectionneurs, mais les prix restent un obstacle à l’acquisition d’images, et le marché de l’art une affaire d’initiés.

Wanted veut rapprocher les artistes d’un public de passionnés qui n’ont pas l’habitude des galeries. Nus, portraits ou paysages, Wanted met en ligne une sélection rigoureuse de photographes : une fenêtre ouverte sur un monde de regards pluriels et pertinents. Avec le temps de la découverte, l’intimité de l’émotion et la liberté de l’acquisition.

Des artistes confirmés et accessibles
La webgalerie Wanted permet de découvrir des photographes confirmés, reconnus par des musées, cotés et commentés par la critique. Elle se veut aussi dénicheuse de nouveaux talents. Wanted soumet sa sélection d’artistes à un comité éditorial d’experts. Une ergonomie intuitive permet d’accéder aux… images. Des notices biographiques et critiques aident le visiteur à comprendre les oeuvres et à faire son choix.

L’objectif de Wanted est de permettre l’acquisition de photographies à des prix plus abordables que dans les galeries classiques. La force du projet : des tirages plus nombreux et donc des prix très diminués. Quand les tirages habituels ne dépassent pas 3 à 20 exemplaires, Wanted en édite de 50 à 120. Toujours signés et numérotés, les tirages sont imprimés et encadrés par des professionnels, sans aucune concession sur la qualité.

Wanted, c’est aussi une galerie à Paris
Parce que rien ne remplace la rencontre, le lieu d’exposition de Wanted, une ancienne usine de 450 m2 située à deux pas du Carreau du Temple, se fera l’écho du site pour encourager une véritable dynamique de création.

www.wantedparis.com – 23, rue du roi de Sicile – 75004 Paris – Tél.: + 33 (0)1 44 54 02 55
Métro : Saint-Paul (Ligne 1), Hôtel de ville (Ligne 11) – bus : lignes 67, 69 et 76
Entrée libre du mardi au vendredi de 10h00 à 19h00, samedi et dimanche de 13h00 à 19h00