Skip to content

Le Japon en Bourgogne

Mais qui a eu cette idée folle un jour d’amener le Japon en Bourgogne ? C’est le défi audacieux que s’est lancé le jeune Chef Laurent Peugeot en lançant son restaurant Le Charlemagne, au cœur du vignoble bourguignon, à Pernand-Vergelesses. Sa cuisine allie saveurs nippones et tradition française. Par ici les papilles…

Après une immersion de quatre ans au Japon, Laurent Peugeot est revenu en France avec la ferme intention de marier influences nippones et terroir bourguignon. « Fort de ce métissage culinaire, mon défi est celui de vous convier au mélange des saveurs, des textures, des cultures », promet Laurent Peugeot. Tout un programme…

L’expérience commence avec le lieu. Le Charlemagne est niché au cœur des vignobles, à Pernand-Vergelesses. L’entrée du restaurant laisse apparaître un jardin japonais et une grande terrasse accueillante aux lignes épurées, typiques du pays du soleil levant. La désorientation peut commencer. A l’intérieur, la décoration est sobre et raffinée, laissant la part belle à l’éveil des sens.

D’un menu tourbillon où le métissage franco-nippon frappe invariablement papilles et pupilles, on retiendra le délice d’une langoustine juste snackée, le subtil et audacieux mélange de la noix de Saint-Jacques et de la châtaigne ou encore la bille gelée d’Epoisses, effervescence de fraîcheur pour le palais.

Le repas est un véritable ravissement et l’étoile au guide Michelin ne laisse pas sa traditionnelle empreinte salée au moment de la note. Le Charlemagne propose en effet des menus à partir de 54 euros.

Le Charlemagne – 1 route Vergelesses – 21 420 Pernand-Vergelesses – Tél. : 03 80 21 51 45
Informations et réservations : http://www.lecharlemagne.fr/

Enregistrer

Gramercy Park Hotel

À quelques pas de la célèbre 5ème avenue, cet hôtel new-yorkais très atypique se situe au

L’Expérimental mixologie

Faire des cocktails, c’est tout un art, celui de la mixologie. Si à l’évocation du mot
Septime

Le Septime

Une vraie trouvaille, complet depuis l’ouverture, le Septime ne désemplit pas. Le menu dégustation est à